Dispositif Pro-A (anciennement Période de professionnalisation)

Le dispositif Pro-A en remplacement de la période de professionnalisation est devenu au fil des ans un formidable outil de développement des compétences des salariés en CDI.

 

Mise en oeuvre du dispositif Pro-A

L’alternance liée au dispositif Pro-A, s’effectue au sein d’Ifap Management sur une fréquence de 2 jours – 3 jours. Soit 2 jours par semaine au centre de formation et 3 jours par semaine au sein de votre entreprise.

Bien entendu, il est possible pour un salarié en dispositif Pro-A de prendre part à des heures supplémentaires. Ces dernières sont régies selon les accords de branche.

D’ailleurs, tous les aspects financiers au delà du seuil minimal ne regardent exclusivement que l’employeur et son salarié.

Durant les périodes où le centre est fermé (en général durant les vacances scolaires), les « stagiaires » sont à disposition de l’entreprise  pour une durée de travail en temps plein (35 ou 39 heures selon les accords de branche).

Il est entendu, l’employeur n’a aucune obligation ni légale, ni morale de rémunéré davantage son salarié, la base reste le pourcentage du SMIC en vigueur.

En cas de défaillances d’une des trois parties prenantes au contrat (salarié, organisme de formation, employeur), le contrat est rompu.

Les clauses de rupture de contrat suivent la même réglementation que celles des CDI classiques.

Le dispositif Pro-A peut être reconduit à l’issue de la date de fin en cas de nouvel objectif du salarié (nouveau diplôme envisagé) ou échec aux précédents examens.

 

» En savoir plus sur la Pro-A